Lycée MEZEN
automobile, transport, chaudronnerie

Accueil > CDI > 3-Activités > Prix Bayeux l’interview grand reporter

Prix Bayeux l’interview grand reporter

mardi 4 octobre 2016, par FPh admin.

RENCONTRE AVEC UN GRAND REPORTER

Nous avons rencontré le grand reporter Julien Fouchet qui travaille en ce moment pour TF1. Nous avons pu lui poser des questions.

  • Pourquoi avoir choisi ce métier ?

« Je fais ce métier pour voir le monde, le parcourir, le comprendre. Quand je vais sur
le terrain, je croise des combattants mais aussi des personnes qui y vivent là depuis
des années. Ils sont terrorisés par les bombes et les terroristes. »

  • Avez vous envisagé d’arrêter ?

Je n’arrêterais pour rien au monde. En reportage, on se retrouve
régulièrement avec des fous. Parfois, sur le terrain, je me demande ce que je fais là
et je me dis que j’aimerais arrêter pour retrouver ma famille.

  • Avez déjà planifié votre prochain voyage ?

Oui, j’ai déjà planifié mes prochains sujets. J’attends des visas pour aller au
Pakistan faire un reportage sur les crimes d’honneur. Je vais enquêter sur le meurtre
par son frère d’une bloggeuse aussi célèbre que Kim Kadarshian au Pakistan. Je
veux aussi aller en Irak pour suivre un groupe de bikers qui soignent des blessés et
aident les militaires.

  • Lorsque vous partez dans ces zones en guerre, comment vos proches réagissent-ils ?

« Ils ont fini par s’y faire. Seule ma compagne m’interdit de faire un lieu de
reportage ; il s’agit de l’Everest parce que je ne fais pas de sport, elle trouve cela trop
dangereux. Mes proches savent aussi que je ne fais pas n’importe quoi, donc ils ont
confiance en moi. En fait, au bout d’un moment ils s’y habituent. »

  • Est-ce que vous vous auto-censurez ?

« Ce n’est pas de la censure. Je fais un choix éditorial. Par exemple, j’ai fait un
reportage à Calais. Les riverains se prennent des bombes lacrymogènes. Ces
derniers en ont marre. Au bout d’un moment, ils disent des propos racistes. Je
choisis de ne pas les transmettre car je n’ai pas envie de relayer ce type de
message et je ne veux pas décrédibiliser leur colère et leurs paroles antérieures.

Chloé Bouju-Samy Bretau- Julien Grace- Kurtis Collet- Damien Chevalier